LA MINDFULNESS

Qu’est-ce que c’est ?

La Pleine Conscience (mindfulness en anglais) est la conscience qui se manifeste lorsque l'on porte attention intentionnellement et de manière non jugeante sur l'expérience du moment présent.

Cela signifie être conscients, dans le moment présent et sans jugement, de ce qui se passe dans notre esprit, dans notre corps et autours de nous.

 

Le concept de Mindfulness tire ses origines dans les traditions contemplatives bouddhistes. Le nom anglais mindfulness dérive du mot Sati, terme en langue pali que nous pouvons traduire par « prise de conscience » ou « attention présente et active ».

La pratique de la pleine Conscience vise à réduire et éliminer les souffrances liées à une mauvaise compréhension de la réalité, en tirant ses origines des Quatre Nobles Vérités du Buddha et du Sentier Octuple, appartenant à la plus ancienne culture spirituelle bouddhiste.

Les Quatre Nobles Vérités, dans le premier discours du Bouddha :

1. La vérité de la souffrance (dukkha) ( La souffrance fait partie de la nature et de l’existence humaine ).

 2. La vérité de la cause de la souffrance (samudaya) ( L'origine de la souffrance est l'attachement, l'aversion, la mauvaise vision ).

3. La vérité de la fin de la souffrance (nirhodha) ( La cessation de la souffrance est possible ).

4. La vérité de la voie qui nous libère de la souffrance (Magga) ( Le parcours pour la cessation de la souffrance existe et c'est le Noble Octuple Sentier ).

L’Octuple Noble Chemin ou Noble octuple sentier (que symbolisent les huit rayons de la Roue du Dhamma), constitue le cœur de l’enseignement du Bouddha et le modèle de toute pratique bouddhiste. Le Noble Sentier Octuple, c’est la voie qui mène à la cessation de la souffrance, de l’attachement (dukkha).

Le Noble Sentier Octuple est un guide de conduite de l'idéal de vie bouddhiste de l'individu :

1. Compréhension droite (samma ditthi)

2. Pensée droite (samma sankappa)

3. Parole droite (samma vaca)

4. Action droite (samma kammanta)

5. Mode de vie droit (samma ajiva)

6. Effort droit (samma vayama)

7. Prise de conscience droite (samma sati) = Mindfulness

8. Concentration droite (samma samadhi)

 

 

Le professeur Jon Kabat-Zinn est le pionnier dans l’application de la pleine conscience en Occident. En 1979, ce docteur en biologie moléculaire diplômé du MIT aux Etats-Unis, pratiquant lui-même le yoga et la méditation, a eu l'intuition d'adapter ces pratiques dans le contexte hospitalier où le stress est très présent, aussi bien chez les patients que chez les soignants, en proposant un protocole précis.

Pratiqués dans un contexte laïque, les programmes basés sur la Pleine Conscience sont nés de la rencontre entre deux mondes de connaissance :

  • D’un côté, la méditation de Pleine Conscience qui trouve son origine dans la tradition de la psychologie bouddhiste sous la forme d'enseignements et de pratiques (vipassana) développant les qualités universelles de présence attentive, de compassion et de sagesse ;

  • Et de l'autre, celui de la science, de la médecine et de la psychologie occidentale.

 

En ce qui concerne le domaine clinique. Il la définit comme “la conscience qui naît de l’attention intentionnelle portée au moment présent et sans juger des expériences qui se déroulent à chaque instant“.

 

L’élément essentiel est l’acceptation radicale de l’expérience présente sans la juger. Cela signifie être prêt à expérimenter et à vivre avec des sensations, des événements mentaux ou des circonstances, qu’elles soient négatives ou positives.

 

En ce qui concerne les sensations négatives, l’idée est de s’exposer sans agir directement sur l’expérience. Par exemple en prenant un médicament, en se distrayant ou en essayant d’exercer un certain type de contrôle ou d’évitement. Il prend beaucoup en compte le détachement bouddhiste et pour cela, il enseigne au patient à se déconnecter et à se distinguer de ses expériences, de ses pensées et de ses émotions.

A QUOI SERT LA MINDFULNESS?

Selon une étude d’Harvard, l'esprit humain est distrait 46,9% du temps, quoi qu'il fasse, et les sujets déclaraient systématiquement qu'ils étaient plus heureux quand l'esprit était concentré sur ce qu'ils faisaient.

Selon l’OMS, d'ici 2030 la dépression pourrait devenir la maladie la plus répandue. Pourquoi sommes-nous moins heureux qu’il y’a 50 ans ?

L’hyperconnexion, les rythmes de vie de plus en plus frénétiques et le multitasking (exécution simultanée de plusieurs tâches) peuvent l’expliquer.

Notre niveau de bonheur est lié à notre capacité d'être présent dans nos actions.

L'activité de l'esprit est intense et continue et, très souvent, elle n'est pas liée à la réalité présente. L'esprit divague vers des lieux très éloignés de l' « ici et maintenant ». Nous avons aujourd’hui une tendance naturelle à ruminer et à juger continuellement : nous-mêmes, les autres, le monde, le passé, le présent et le futur.

Nous vivons la plupart de notre temps avec le pilote automatique enclenché : notre corps est présent, il fait les choses automatiquement, mais l'esprit n'est pas là.

Nos nouveaux modes de vie conduisent à une dispersion de la concentration et de l'énergie qui n'est pas bénéfique au bien-être de la personne.

La prise de conscience nous permet de saisir nos schémas de pensée négatifs avant qu'ils nous submergent et nous aspirent, ce qui nous aide à sortir de nos schémas et à rentrer dans un nouveau processus de Vie.

Pratiquer la Pleine Conscience offre une série d'avantages qui peuvent considérablement améliorer la qualité de vie d'une personne. Une multitude de preuves scientifiques confirme la présence de changements, tant au niveau de l'expérience intérieure que du comportement externe, découlant de la pleine conscience.

 

Des études scientifiques ont montré que la pratique de la méditation par la pleine conscience peut provoquer des changements salutaires dans le cerveau. En plus de prévenir la dépression, la méditation de la pleine conscience a un impact positif sur les schémas cérébraux qui sous-tendent l'anxiété, le stress et la colère.

“Beaucoup de gens sont vivants mais ne touchent pas au miracle d’être en vie.”  

 Thích Nhất Hạnh

MINDFULNESS

Les champs d'application 

Grâce aux avantages qu’elle comporte, la pleine conscience est appliquée avec succès dans différents domaines, afin d’aider les gens à se sentir mieux.

Voici ci-après les principaux domaines d’application de la pleine conscience :

Développement personnel :

• Connaissance de soi

• Gestion du stress

• Paix intérieure

• Pleine exploitation des potentiels

• Augmentation des sensations de bonheur

• Développement des compétences d’écoute

• Communication efficace

Performances :

• Travail

• Sport

• Étude

• Leadership

• Développement du potentiel

• Productivité

• Travail d’équipe

• Gestion efficace du temps

Bien-être mental :

• Anxiété

• Stress

• Attaques de panique

• Prévention des rechutes en cas de dépression

• Amélioration de la qualité du sommeil

• Promotion de l’intelligence émotionnelle

• Dépendances

 Éducatif :

 • Enseignement

• Apprentissage

• Rapport parents/enfants

• Développement de l’empathie

• Développement des compétences d’écoute

• Communication efficace

Clinique :

• Gestion de la douleur

• Gestion des symptômes

• Bénéfices métaboliques

• Faire face aux maladies

• Altérations hormonales

• Système immunitaire

 Neurologique :

• Changements structuraux et fonctions du cerveau

• Amélioration de la circulation sanguine

• Prévention possible de la démence

• Neurogenèse

“Au total, l’idée de la méditation n’est pas de créer des états d’extase ou d’absorption, mais d’expérimenter l’être.” 

Chögyam Trungpa

MINDFULNESS

En pratique

La pleine conscience se pratique à n'importe quel moment de la journée.

Il y'a deux manières de pratiquer : de façon formelle et informelle.

La pratique formelle consiste à prendre du temps tous les jours pour méditer, en silence, en portant toute notre attention sur un objet précis : notre respiration, nos pensées, nos sens, nos émotions, la douleur, les bruits autour de nous, une idée, un mot, etc.

Il s’agit de prendre pleinement conscience du moment présent, de centrer son attention sur l’objet de la méditation et sur ce que nous ressentons, sans jugement.

C'est un éveil, un réveil au monde.

Cette méditation permet petit à petit de mettre fin à un flot incessant d’idées et à un assaut de jugements que l’on est toujours trop prompt à appliquer à ce que l’on observe. Ces derniers biaisant souvent notre capacité de perception en la soumettant à des préjugés, à des illusions et à des concepts dont on n’a même plus conscience.

La pratique informelle est plus souple. Elle consiste à prendre conscience de la vie de tous les jours, en faisant de nouveau attention à toutes ces activités quotidiennes que nous effectuons en enclenchant le « pilote automatique » : manger, marcher, prendre une douche, conduire, s'occuper des tâches ménagères...par le biais de nos 5 sens.

 

Les 7 principes fondamentaux de la pratique :

1. Non jugement

2. Patience

3. Esprit du débutant

4. Confiance

5. Acceptation

6. Ne pas chercher de résultats

7. Lâcher prise

 

 

A force de pratiques, la Mindfulness change totalement notre rapport au monde et à nous-même.

 

Apportant présence et clarté, elle nous apprend à revenir à l’essentiel en faveur de notre paix intérieure.

Nous découvrons, tel un enfant, la beauté de ce qui Est, ici et maintenant, et nous nous émerveillons de choses que nous ne voyions plus.

Cette technique puissante qu'est la Pleine Conscience permet une élévation de conscience.